Dossier de Presse

Article dans Libération

 

L’aura de Nabokov

Critique

 Demain sort en librairie «Laura», un inédit que l’auteur culte, disparu en 1977, voulait voir brûler.

Par FRÉDÉRIQUE ROUSSEL

L’ultime texte de l’écrivain Vladimir Nabokov sort demain en librairie aux Etats-Unis et en Grande Bretagne. La publication de Laura achève plus de trente ans d’atermoiements de ses héritiers, mais aussi de supputations des lecteurs et des spécialistes de son œuvre sur le contenu et la valeur de ce texte inachevé.

Fallait-il le brûler, comme l’avait demandé Vladimir Nabokov avant sa mort ? Le voile se déchire sur une passionnante légende littéraire. Son fils unique, Dimitri, âgé de 75 ans aujourd’hui, aura finalement fait le pas décisif. Le 2 juillet 1977, l’auteur de Lolita meurt d’un œdème du poumon en Suisse. Il travaillait alors depuis près de deux ans à un dernier livre au Montreux Palace, où il s’était installé avec sa femme, Véra, au début des années 60. «Je prends un plaisir merveilleux à mon nouveau roman», écrivait-il à un ami début 1976. Sa discipline quotidienne est invariable. «Je me lève entre 6 et 7 et j’écris au crayon bien taillé, debout devant mon lutrin jusqu’à 9. […] Après le lunch, je me remets à ma seconde période de travail jusqu’au dîner»,racontait-il sur le plateau d’Apostrophes, le 30 mai 1975 à l’occasion de la publication d’Ada ou l’Ardeur.

Incinérateur. L’écrivain, né à Saint-Pétersbourg en 1899, émigré à la révolution, rédige le canevas de The Original of Laura sur des fiches bristol. Ce procédé d’écriture progressive fait que son legs posthume a la forme de fragments. A sa mort, sa femme et son fils découvrent 138 fiches liées à Laura. Ils décident de ne pas les détruire, comme le relate Dimitri Nabokov à l’Express en avril 1999 : «Sur son bureau, il nous a laissé un roman inachevé, avec cette consigne : nous devions, ma mère et moi, détruire tout ce qu’il n’avait pas pu terminer… Nous ne l’avons pas fait, évidemment.» Echo troublant aux circonstances dans lesquelles un autre de ses romans, Lolita, avait échappé au bûcher. En 1955, Nabokov part bille en tête le livrer à l’incinérateur de l’université de Cornell, aux Etats-Unis, où il enseignait. C’est Véra qui l’en empêchera.

Bonnes feuilles. Pendant toutes ces années, Laura dormait dans le coffre-fort d’une banque suisse. Jusqu’à ce que Dimitri Nabokov, dont la mère est morte en 1991, imagine enfin le publier en 2008. L’édition de cette centaine de pages paraît simultanément chez l’Américain Knopf/Random House et chez le Britannique Penguin. Dans son numéro de décembre, le magazine Playboy publie en exclusivité les bonnes feuilles. En France, la sortie du livre est prévue pour mars 2010 chez Gallimard, dans une traduction de Maurice Couturier. Que raconte donc Laura ? L’histoire d’un neurologue obèse et laid, Philip Wild, marié à Flora, une jeune femme infidèle qui lui rappelle Laura, un amour de jeunesse. Ses méditations concernent la nature de la mort et le suicide.

Avant sa parution, l’existence de ce texte alimentait les passions. Paru, il nourrira l’exégèse. Un colloque organisé le 26 février 2010 à l’université François-Rabelais de Tours l’a déjà programmé dans une journée intitulée «Lolita et The Original of Laura».

(1) lolita-laura.e-monsite.com

Annonce dans "Le Matricule des anges"

 

Le 26/02. A Tours, journée d'études Nabokov consacrée à ses deux romans, Lolita et l'inédit inachevé à paraître chez Gallimard,The Original of Laura, sous la direction de Chloé Deroy, avec la présence, entre autres, de René Alladaye.

Université François Rabelais - rens. 06.31.59.67.56.

Annonce dans "Le Monde"

 

26 février

Vladimir Nabokov

A Tours, l'universitaire Chloé Deroy organise à l'université François-Rabelais une journée d'études consacrée à des regards croisés sur Lolita et The Original of Laura, de Vladimir Nabokov, avec Philippe Chardin, professeur de littérature comparée et John Pier, professeur de littératures anglophones.

Entrée libre, 5ème étage de la bibliothèque universitaire, 3, rue des Tanneurs, Tours.

http://lolita-laura.e-monsite.com

Annonce dans "La Nouvelle République"

 

Agenda

(...)

> Université de Tours. A l'occasion de la parution de l'inédit de Nabokov "The Original of Laura", journée d'étude consacrée à Vladimir Nabokov, vendredi 26 février à partir de 9h à l'université de Tours, 3, rue des Tanneurs. Entrée libre. Contact : Chloé Deroy. tél. 06 31 59 67 56 ou chloe.deroy@univ-tours.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site